John Muir, stupéfait de la beauté de la vallée ossaloise

Le cadre : Laruns, confins de la Vallée d’Ossau

Entre le Pays Basque et les Hautes Pyrénées, au cœur du Parc national des Pyrénées, la Vallée d’Ossau est le plus grand poumon vert du Béarn. On y pénètre en parcourant seulement une trentaine de kilomètres au Sud de Pau, préfecture du département des Pyrénées-Atlantiques. Les gaves constituent le bornage naturel d’un couloir verdoyant qui mène jusqu’à la frontière espagnole.

CDT64 – P. Gaillard

Station de correspondance entre la France et la péninsule ibérique, seuil semi-urbanisé du Pic du Midi d’Ossau, Laruns est la 3e commune de France métropolitaine par sa superficie (250 km2). Son cadre est donc exceptionnel ; sentiers, sous-bois, prairies, plaines, vallons, gaves (arriù, pour le nom vernaculaire), gorges, vallons, ravins, adrets, hameaux (de Bagès et d’Aas sur le territoire limitrophe de Béost), qui offrent un panorama époustouflant sur le village de Laruns, d’où on le découvre sous la protection d’une demi-douzaine de pics et monts.

Plus haut, les thermes des Eaux-Chaudes, ont connu leurs heures de gloire à l’époque de l’impératrice Eugénie. Ils attendent avec équanimité leur nouveau public, qu’ils ne manqueront pas de gratifier de leurs bienfaits (les thermes ont été modernisés récemment).

Ce cadre rural et montagnard n’empêche pas le village de disposer de plusieurs installations qui se prêtent parfaitement à l’organisation d’un tel festival :

• Une salle de spectacle récente (2015), d’une capacité de 350 personnes.
• Une médiathèque très récente, où les auteurs pourront être reçus et présenter leurs ouvrages devant une cinquantaine de personnes.

• Un cinéma avec estrade, d’une capacité de 150 places.
• Une halle, avec estrade, qui peut accueillir un peu plus de 100 personnes
• Un fronton de pelote basque, qui, dûment transformé, a pu accueillir des concerts rassemblant jusqu’à 300 spectateurs.

Nous pourrons également, le temps du festival, équiper 1 ou 2 prairies très proches du centre-ville, où paissent habituellement brebis ou vaches et 1 grange pour recevoir plus d’auteurs.

• Enfin, le hameau de Fabrèges et sa station d’Artouste (gérée par la Commune de Laruns) pourraient à terme accueillir des conférences en altitude (sommet de la télécabine à 2 000 m, offrant l’une des plus belles vues sur le Pic du Midi d’Ossau).